retourPoésie : L'araignée du goûter (de Pierre Béarn)
Partager

Araignée du matin : chagrin
pensait un bébé coccinelle
cherchant à libérer ses ailes

Araignée du midi : souci
grognait un rat dans son chagrin
de voir un chat près de sa belle

Araignée du soir : espoir
disait au briquet l'étincelle
mourant dans le vent du jardin.

Mais l'araignée dans sa nacelle
Prisonnière à vie de sa faim
rêvait qu'elle était hirondelle.

Pierre BÉARN

 


 

 
Noter cette page
1 2 3 4 5
L'étrange pouvoir de Norman : Extrait 1 VOST

 

 

 

TEMPS DE GENERATION DE LA PAGE : 188ms
Fichier généré le 26/11/2014 à 11:47:41